lundi 22 octobre 2012

La littérature a une propriété spéciale

La littérature a une propriété spéciale, qui tend à vous rendre moralement meilleur. Un futur peintre doit apprendre à regarder le monde, n’est-ce pas ? Il a besoin d’être attentif au visible. Eh bien, un futur romancier doit de la même manière apprendre à être attentif à la vie intérieure des autres. C’est la condition sine qua non pour écrire de bonnes histoires. Après avoir lu Don Quichotte de Cervantès, par exemple, vous n’avez plus la même manière de considérer les fous. Vous vous êtes ouvert à leur expérience du monde.

Russel Banks, entretien avec Philosophie Magazine n°62 septembre 2012