dimanche 12 août 2012

Identités meurtrières

Dans un bus de nuit entre Chiang Mai et Bangkok, je finis Les Identités meurtrières d’Amin Maalouf.

N’est-ce pas la vertu première du nationalisme que de trouver pour chaque problème un coupable plutôt qu’une solution ?