Archives pour août 2012





samedi 25 août 2012

Karamazov


Sur la terrasse d’un hôtel à Padangbai, en Indonésie, je commence Les Frères Karamazov.

Adélaïde Ivanovna finit par s’enfuir avec un séminariste qui crevait de misère, laissant sur les bras, à son mari, un enfant de trois ans, Mitia. Le mari s’empressa d’installer un harem dans sa maison et d’organiser des soûleries.

Et plus loin :

Dès que je sens quelqu’un près de moi, sa personnalité opprime mon amour-propre et gêne ma liberté.



dimanche 12 août 2012

Identités meurtrières


Dans un bus de nuit entre Chiang Mai et Bangkok, je finis Les Identités meurtrières d’Amin Maalouf.

N’est-ce pas la vertu première du nationalisme que de trouver pour chaque problème un coupable plutôt qu’une solution ?